Le 1er jour

Le 13 novembre 2016, je m'étais levé à 5h30 avec ce sentiment moitié schizophrénique. C'était un dimanche, une voix me disait "mais il est beaucoup trop tôt pour se lever !" et une autre voix me disait "s'est en faisant des choses extraordinaires que tu deviendras quelqu'un d'extraordinaire !".

Alors j'ai enfilé mes baskets. Dans l'ascenseur, la lumière était trop forte alors j'ai mis ma capuche et j'ai senti le froid extérieur m'envahir le corps. Difficilement j'ai enchaîné les pas, mais, surpris, je n'avais pas si froid que ça. Ensuite j'ai fait ma séance de méditation, et écris mon ressenti. Après, j'ai fait ma visualisation (d'ailleurs je me rappelle que je visualisais le fait de me lever tôt pour les prochains jours !) et enfin, j'ai terminé par mes affirmations positives. Ce fut le premier jour d'une longue série de Miracle Morning. Cette fin d'année 2016 a été difficile professionnellement. L'activité physique le matin permettait de me surpasser chaque jour. Et les séances de méditation m'ont permis de me recentrer et calmer mes idées, mes pensées. A elles seules, ces deux activités, été d'un grand bénéfice pour ma santé mentale.

365 jours plus tard

En début d'année et lors de ma reconversion professionnelle, les affirmations positives ainsi que la visualisation m'ont permis de voir et de créer ce que je fais aujourd'hui. Se recentrer, écouter son égo, voir l'égo des autres, essayer de comprendre ce que je veux vraiment, ont été des éléments de compréhension essentiels. Et j'y pense encore tous les jours.

D'ailleurs, lors de mes interventions orales, je parle souvent de l'Ikigai : l'art de mêler sa passion, sa/ses mission(s), sa vocation et son métier.

J'ai été assidu pendant 3 mois complet sans arrêt. Et puis j'ai commencé à avoir des douleurs au genou. En effet, courir 3-4-5 kilomètres par jour n'a pas été sans séquelle pour moi. Cumuler 20 à 35 kilomètres par semaine ce n'est pas rien ! D'ailleurs je m'étais donné l'objectif de courir 1000 kilomètres en cumulé d'ici cette fin décembre. Je peux déjà affirmer que je n'y arriverai pas. Je n'ai pas lâché la méditation ni la visualisation.

Cependant ma fille grandie et son rythme change et n'est pas d'une routine pure (elle se réveille la nuit, ou le matin plus tôt que d'habitude etc.). Par conséquent, mon rythme a été touché tel un dommage collatéral. Sur cette fin d'année, je ne fais plus d'activité sportive quotidienne (1 fois par semaine dans le meilleur des cas), 2-3 méditations et écritures par semaine. Les activités qui sont restées quotidiennes sont la lecture, la visualisation et les affirmations positives.

Points positifs

Au lieu de me donner comme objectif 1000 kilomètres, j'aurais dû faire l'objectif de lire 2000 pages. Car là j'ai battu le record de lecture cette année ! J'ai lu pas moins de 10 ouvrages (270 pages en moyenne) sans compter les nombreux blogs et lecture quotidienne. Ça ne fait pas de moi un grand lecteur (au-delà de 20 livres par mois), mais en rapport avec mon nombre de livres lu les années précédentes, je suis plutôt fier de moi ! J'ai envie de lire d'avantage tous les jours !

Pour la suite

Le fait d'entamer ce genre de pratique, de changer ses habitudes, d'essayer de nouveau rythme permet d'ouvrir son esprit sur d'autre sujet. Par exemple, j'ai cette chance de pouvoir me faire à manger tous les midis. Alors je varie les menus, je mange des légumes de saison et mes parts sont équilibrées entre la viande, légume, féculent. J'ai totalement arrêté de fumer et je sais que je ne pourrais pas replonger. Les habitudes sont comme des muscles, si nous les entretenons ils deviennent de plus en plus faciles de continuer. Si nous arrêtons l'entraînement, les habitudes s'arrêtent et il est très difficile de repartir. Aujourd'hui mon rythme a changé, et il va continuer de changer, le but s'est d'être en accord avec soi et de s'adapter aux situations. Jusqu'ici tout va bien pour moi.


ludolouis

Entrepreneur, blogger, marketer, écrivain, les anglos-saxons disent que je suis un « slasher ». Je suis aussi un geek compulsif qui se soigne grâce à sa dose de Twitter et Youtube matin et soir.