Ecritures Sociétal

Un an de méditation

un-an-meditation

Je médite depuis un an

Maintenant je peux affirmer que j’ai passé 42h de ma vie à méditer. 193 séances à essayer de ne pas penser. Nous méditons tous un peu chaque jour même sans se rendre compte. Certain appelle “pilotage automatique”, parfois nous posons notre regard sur “rien” et nous ne pensons plus à rien, le vide complet. Cet instant est relativement très court 1 ou 2 minutes pas plus. On laisse échapper un soupir profond et on reprend notre activité.

Cet instant si bref mais si intense est la quintessence de la méditation. Pour d’autres c’est la randonnée, marcher dans la nature pendant plusieurs heures, contempler le paysage permet de faire le vide. Le sport ou une activité de concentration intense comme le karting ou les échecs permet de rentrer dans une forme de “méditation”. Sans être très spirituel, mais en fait les éléments naturels nous pousse à entrer en méditation. N’as-tu jamais ressenti une profonde relaxation en regardant un feu ou le flot continu d’un ruisseau ?

Grâce à mes séances j’ai pu comprendre que ce type de méditation (pleine conscience), apercevoir ce que mon corps et mon esprit me demandent automatiquement.

Meditation_Screenshot_20170316-074053
Meditation_Screenshot_20170316-074053

Pourquoi j’ai commencé la méditation

En décembre 2015, je vivais une situation personnelle ET professionnelle stressante. J’avais déjà vécu des pics de stress notamment lors de mes différents examens et concours par exemple. C’est surtout l’attente et l’avant-action que le stress bat son plein. En effet, c’est un réflexe défensif, nous anticipons un problème, notre corps se met en alerte. Et une fois l’action entamée et terminée, le stress retombe et s’en va. Sauf pendant cette période. J’avais beau passer à l’action, un souci réglé, je ressentais toujours du stress. Pas aussi intense que l’avant-action mais que je qualifiais de “stress résiduel”. Une sensation, légère mais permanente de stress au fond du ventre et de l’esprit qui me contrariait à chaque instant. J’ai lu alors que la méditation pouvait permettre de mieux se sentir c’est comme ça que j’ai débuté.

Pourquoi j’ai choisi l’application Zenfie

Un jour, je me trouve à la FNAC et je vois un livre sur la méditation qui coûtait 39€. Je me souviens du prix car je me suis dit que s’il était si cher c’est qu’il était de très bonne qualité. En le feuilletant je me demande si une application sur la méditation existe. Evidemment le Play Store en regorge beaucoup. Du coup je laisse tomber le livre et j’ai essayé plusieurs applications. Elles ont toutes une partie gratuite, et des compléments en payant. La plupart sont des applications de méditation pleine conscience.

La méditation pleine conscience c’est celle que nous faisons naturellement quand nous sommes scotchés à regarder un feu par exemple. Pour le cas d’une application, tu écoutes une personne qui te guide. Il suffit juste d’écouter et non pas entendre. Lorsque nous écoutons il y a une sorte de “lâcher-prise” alors que nous “entendons” nous jugeons ce que nous écoutons.

Pour le cas de Zenfie, tout d’abord, j’aime beaucoup la voix de Jean Doridot et en fait ça a fait la différence avec les autres applications (je ne parle pas pour les app anglophone, mon niveau ne me permet pas de bien comprendre, surtout sur ce genre de thème). Ensuite j’ai beaucoup apprécié le programme d’initiation. On commence avec des séances de 5 minutes, ce n’est vraiment pas grand-chose et puis au fur et à mesure la durée augmente et sa concentration aussi. Pour moi ça été une réussite !

La méditation pour tout le monde

Je ne compte pas m’arrêter. Souvent on me pose la question “est-ce que tu passes de meilleure journée lorsque tu médites le matin ?”. Pas forcément. Mais une chose est sûre, lorsque je ne me médite pas pendant 3 jours, j’ai l’impression que ma vie est “instable”. Il manque un équilibre, ça se traduit par un manque de chance, je loupe mon bus, j’arrive en retard (je ne le suis jamais), quelqu’un va mal me parler etc.

Je vais avoir plus d’actions négatives lorsque je ne médite pas. Voilà ce que j’ai remarqué, sinon ça ne change pas grand chose dans ma vie si ce n’est que je ne suis plus stressé comme auparavant.

Un conseil pour toutes les personnes qui hésitent. Comme dans le livre Effet Cumulé et Miracle Morning, d’une part, il faut se bouger et le faire et d’autre part il faut le faire graduellement. Ça ne sert à rien de vouloir faire 10 ou 15 minutes de méditation alors que tu vas rester concentré 1 minute maximum. Le mieux c’est de commencer soft et d’augmenter la durée. C’est pour ça que j’ai trouvé Zenfie efficace. D’autre part, je pense que c’est une activité que tout le monde devrait faire et notamment être enseigné dans les écoles (excellent article).