ludo-louis-metavers

Metavers – l’aube d’une nouvelle ère internet

Il y a beaucoup de buzz sur Internet en ce moment à propos du métavers. En effet, beaucoup de bruit car cela inclus une multitude de technologies émergentes. Tout d’abord, metavers est la contraction de meta et de univers. Nous reviendrons sur ces deux termes dans l’article.

Pour un certain nombre de personnes ce sont des technologies qui ne les concernent pas, telles que la blockchain, la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les NFT, les ordinateurs quantiques. Cet ensemble de technologie tout le monde va en parler, il s’agit d’une tendance massive et un énorme game changer, mais de quoi est fait exactement le métavers et pourquoi est-ce un challenge pour tout le monde ? Je vais tenter de l’expliquer au travers cet article.

 Facebook change de nom

En ce moment sur le métavers, le plus grand bruit provient du fait que Facebook s’est rebaptisé pour s’appeler Meta. Dans le but de se concentrer sur le métavers. Cet été, Mark Zuckerberg disait qu’ils allaient faire pivoter la vision de Facebook lui-même. Passant de l’univers des réseaux sociaux du monde réel à la transition du monde virtuel avec des nouvelles technologies.

Il a développé Facebook Workspace, utilisable en VR. C’est à partir d’un média social d’entreprise qu’il pivote l’entreprise dans le métavers avec une vision profonde et long terme. Notamment avec la sortie d’Horizon Worlds, univers virtuel entre la vie perso et professionnelle où se retrouvent les utilisateurs du monde entier.

Un air de 2004

Ce que je veux dire c’est que Facebook est un énorme géant et ils ont décidé d’abandonner complètement leur ancienne stratégie et commencer à se concentrer sur cela. C’est la raison pour laquelle je m’investis davantage dans la compréhension de ces systèmes. Car oui nous parlons bien de plusieurs systèmes, un écosystème en somme, qui est en train de se développer.

Comme métaphore, j’aime bien dire que nous sommes comme en 2004 lorsque Facebook est né. Les usages, à l’époque étaient de n’utiliser que des pseudos, de ne jamais mettre ses coordonnées personnelles sur internet.

Facebook avait compris que les gens aimaient connaitre la vie des autres et s’exposer également. Il a été un game changer, ces nouveaux usages ont pulvérisé Skyblog, MSN et autres sites communautaires de l’époque. C’est aussi la raison pour laquelle ils ont racheté Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars. Les gens aiment exposer leur vie en image, les uns aiment regarder la vie des autres aussi.

(J’ajoute une parenthèse sur l’achat en 2014 d’Oculus pour 2 milliards de dollars, ce sont des sommes astronomiques dont les décisions ont été mûrement réfléchies).

Aujourd’hui Méta est né et nous avons, actuellement, des usages qui seront totalement remplacés dans 5 à 10 ans.

Le marché des crypto-moula

Attention, à cela s’ajoute d’autres technologies et je pense que ce changement est en fait une assez grande raison pour laquelle nous avons vu les marchés de la crypto continuer à bien se porter. Je pense que les investisseurs essaient d’allouer du capital dans des domaines où il y a de l’activité et un jaillissement des cas d’utilisation. Les technologies liées à la blockchain captent des milliards de dollars.

nft le plus cher
Le NFT le plus cher vendu pour 69,3 millions de dollars

Le secteur du jeu vidéo est toujours précurseurs, du moins, la prise de risque est toujours plus importante dans ce secteur qui font d’eux les early adopters, suivi de très près par le secteur de la pornographie.

Maintenant, comme le métavers est entré dans l’équation blockchain, c’est une raison pour laquelle les gens sauront utiliser des cryptomoula et des technologies liées à la blockchain quotidiennement. Il est nécessaire que les applications changent, évoluent, se simplifient pour une adoption massive.

La phase suivante d’internet

Aujourd’hui on pourrait résumer « aller sur internet » en utilisant un ordi ou avec son smartphone. On va essentiellement sur des pages, avec du texte, des images, de la vidéo. L’univers internet est vaste du fait de son opulence d’information mais il est plat, linéaire.

Le metavers a cette promesse de rendre internet, l’ensemble de ses informations qui le compose dans un environnement plus immersif et dans un environnement décentralisé.

decentraland - metavers
decentraland – site internet de jeu vidéo avec technologie blockchain

La réalité virtuelle ou la réalité augmentée sont comme nos écrans d’aujourd’hui un simple support. Le metavers a cet avenir de pouvoir rendre l’information plus accessible et plus expérientiel.

Par exemple, aujourd’hui pour apprendre le système sanguin de quoi il est composé, nous pouvons voir des vidéos sur le sujet, effectuer des recherches sur Wikipédia et autres blogs d’information.
Demain, il est envisageable de voir l’intérieur de nos veines grâce à un nanorobot qu’on avalera et dont le voyage se fera au travers d’un casque de réalité virtuelle. Ainsi, étriqué dans une veine, nous nous mouvrons en s’entrechoquant de millions de plaquettes sanguines, d’anticorps, poussières et autres particules telles que la série « il était une fois la vie » nous faisais rêver.

Quand je lis le titre j’imagine un cours avec le métavers en 2035 « aujourd’hui, allons explorer l’intérieur de nos veines » 😬

Originally tweeted by Ludo Louis (@LudoLouis) on 24 November 2021.

Un changement polystructurel

J’ai affirmé plus haut qu’aller sur internet c’est utiliser un ordinateur ou son smartphone. En fait, si nous reprenons l’histoire d’internet il y a eu un grand changement dans les années 2000 avec l’émergence des téléphones portables. Avant 2000, les ordinateurs étaient statiques, la télévision, la radio aussi (d’ailleurs le walkman doit son succès parce que nous pouvions « transporter » la musique avec soi !).

Internet a changé de forme car avec les smartphones, la 2G en 3G et ensuite avec la 4G nous pouvons consommer davantage d’information avec un format adapté. Internet est devenu « mobile » et aujourd’hui avec la 5G et son usage quasi-continuel je dirai qu’internet fait « parti de soi ».

D’ailleurs des projets qui ont des formes très diverses prennent vie. Je pense notamment au Salvador, où le président a annoncé la création d’une ville entièrement décentralisée BitcoinCity.

Meta a sorti deux papiers scientifiques, l’un sur un algorithme de compréhension du touché, un autre sur une peau artificielle qui comprend le toucher. Oui et nous ne sommes pas dans la science-fiction.

Quel est l’avenir du metavers ?

Dans un effort de prospective, dans quelques années, nous irons dans internet. Le terme « meta » prend tout son sens, signifiant ce qui est à la fois dedans et dehors. Internet est une partie de soi et nous pourrons aller dedans comme en ressortir.

Déjà en 2016 j’avais écrit que certaines personnes puissent être enfermées dans un monde virtuel (un peu comme Horizon Worlds ou Second Life), payé à voir des pubs à cause de l’automatisation et de l‘intelligence artificielle.

Certains craignent que le metavers soit une prison numérique, enfermé dans un casque VR, nous vivrons d’interaction virtuelle bannissant timidité et relation sans friction, dans un monde fake, pixelisé loin de la réalité où même voir et sentir les odeurs de la nature nous serons totalement étrangères.

Finalement, si le meta c’est à la fois dedans et dehors, cela suggère que nous ayons toujours le loisir de choisir de voyager sur un médium plutôt qu’un autre et rien ne nous empêchera de vivre une vie « naturelle » comme la société le prône ces 10 dernières années, quoiqu’à cette époque future, ce sera surement un mode de penser de boomer.

horizon worlds - metavers

Publié

dans

par

Étiquettes :

%d blogueurs aiment cette page :