Dataïsme

Dataïsme

Suite à la lecture de Homo Deus, je vais reprendre certaines idées et les développer sous un angle personnel.

Il est vrai aujourd’hui nous avons un certain nombre d’applications sur notre smartphone qui nous permettent de suivre notre alimentation, le nombre de pas, la qualité de notre sommeil et tout un tas d'autres choses. Toutes ces données, dont leur traitement est minimes aujourd’hui, pourraient se développer et permettront de mieux appréhender nos comportements et également les maladies.

Tout d’abord, il est nécessaire de constater que nous sortons d’un monde de masse pour un monde individuel. Nous allons voir les impacts futurs surtout dans le monde de la santé d’un tel changement de paradigme.

Définition du datïsme

Pour reprendre le dataïsme, Yuval Harari en fait la définition, la métaphore suivante :

Les individus sont des puces, au même titre que les puces qui composent un ordinateur.

Yuval Harari - Homo Deus

Pour que le dataïsme se développe à l’échelle sociétale, il faut réunir un certain nombre de conditions :

  1. Accroître le nombre de personne potentiellement "connectable" (plus de monde donc plus de puissance de calcul)
  2. Différents processeurs (moyens d'être connectés) afin d'augmenter le dynamisme et créer des idées nouvelles
  3. Accroître le nombre de connexion entre les processeurs
  4. Les données doivent se déplacer librement
matrix world-dataisme
matrix world-dataisme

Monde centré sur la data

Nous sommes passés d’un monde :

  • Théocentrique : Dieu centre du l'univers
  • Homocentrique : l'humanisme, l’Homme construit tout autour de lui
  • Datacentrique : c'est la data qui contrôle l'univers

La seule manière de se connaitre c'est grâce aux data par exemple en séquençant son ADN. La multiplication des IoT, notamment ceux qui sondent notre biologie à chaque instant sont de fabuleux générateurs de data. N'oublions pas que la data est le pétrole brut du XXIe siècle.

petri adn numbers

La connaissance de soi passe par les chiffres

Avec les IoT et l'IA, les algorithmes savent mieux que nous, de ce que nous devons faire. Baseline study de Google, utilise Google Fit pour comprendre qu'elle est la meilleure façon de garder une bonne santé.

La combinaison gagnante est la multiplication des IoT qui permettent la création de data et l'IA, dont les algorithmes s'améliorent de jour en jour.

Le coût de la technologie diminue mais les plus riches ont toujours deux longueurs d'avance. L'ère de la masse est révolue. Il fallait beaucoup de soldats donc une bonne santé pour tous. Mais si une poignée d'Homme permet de créer beaucoup de valeur alors pourquoi maintenir un système de santé de masse ?

La fin des masses bienvenue aux classes d'élites

Si je suis en bonne santé, je peux utiliser la médecine pour devenir davantage meilleur, alors que les pauvres iront à l’hôpital pour régler leurs problèmes de santé. C'est en tout cas ce que dénonce certains scientifiques et d'autres adeptes du biohacking. Comme Serge Faguet qui a dépensé 200 000 dollars pour biohacker son corps (et son esprit). Entre nous, cher lecteur, il a écrit son récit dans les moindres détails ici.  

serge faguet improve

Peu importe le sens pourvu que j'ai le pouvoir

Être dans le flux de donnée signifie refuser son intimité, sa vie privée. Si une voiture autonome vient me chercher quand je sors de chez moi et me récupère quand je sors du boulot, la voiture doit connaître mes intentions et mes actions à chaque instant.

jaguar-voiture-yeux

Cela surprend toujours mon auditorat, mais Google fait déjà la différence d'intention dans une recherche. Notamment le moteur de recherche fait la différence entre l'intention d'acheter et l'intention de s'informer.  C'est un tout autre sujet dont j'en ferai un billet.

On peut reprendre les phrases : "peu importe le sens pourvu que j'ai le pouvoir" et "les gens seront dans le flux d'information
(cf. Homo Deus). A elles deux, forment un nouveau paradigme entraînant un changement colossal de notre société.

Peu importe que la machine sache tout de moi, pourvu que j'ai accès à un nombre de service premium à un coût réduit. Multiplié par le nombre de personnes qui fournissent les informations, cela donne un argument de poids pour supprimer les voitures qui polluent trop (écologie), éradiquer toute maladie (santé), diminuer la criminalité (sécurité), augmenter les ventes (commercial) etc. En bref toute la famille politique pourra se satisfaire de cette vision. D'ailleurs est-ce que la Chine en est déjà là ?

Le droit du tous connecté.es

J'image un jour (peut être), un hôpital type « Google » puisse exister. Sa promesse est simple, cet hôpital te permettra d’être en bonne santé et pour longtemps voire même de dépasser la moyenne de l’espérance de vie actuelle de ton pays.

google medical center

Son fonctionnement passera par un abonnement de moins de 100 dollars par mois (comme une assurance et mutuelle complémentaire incluse) et ainsi avoir accès à des examens et traitement de santé totalement pris en charge (évidemment toutes les maladies diagnostiquées seront totalement prises en charge sans sur coût).

Au-delà de la cotisation, il sera obligatoire pour ces membres de faire des check-up régulièrement dans les hôpitaux Google. En cas de manquement, un bannissement aux prestations serait ordonné. D’autre part, je suppose qu’il faille porter un bracelet qui compte les pas, prendre en photo ce que l’on mange, faire des prélèvements de ces excréments et adapter son régime et son mode de vie en fonction des résultats du mois précédent. Tout manquement sera sanctionné par un bannissement aux services proposés.

Trop contraignant ? Notre smartphone est capable de compter les pas, possède un appareil photo, une application de l'hôpital permettrait de créer les rendez-vous et les rappels nécessaires. Je le répète, chaque rendez-vous mensuel a pour but de trouver des maladies et de les guérir le plus rapidement possible, en tout cas de te maintenir en forme. Ainsi tu te retrouveras dans une bulle, plus je donne des infos plus je me sentirai en sécurité (plus j'alimente en données biologiques la base de donnée du géant GAFA). 

100 dollars par mois c'est cher ? Oui mais il n'est pas à exclure que le prix tant à diminuer voire même devenir ou être déjà gratuit ! N'oublions pas que Google Search est une machine incroyable qui coûte extrêmement chère à entretenir et pourtant l'outil est gratuit et utilisable du jour et de la nuit par des milliards de personnes ! Va créer un site qui supporte un milliard de personne par jour et on verra combien va te coûter, ne serait-ce les serveurs pour le faire tourner correctement !

3 questions issues de 3 processus mutés

L'auteur nous fait part de 3 processus en actuelle mutation.

  1. La science converge vers un dogme universel suivant lequel les organismes sont des algorithmes et la vie se réduit au traitement des données
  2. L'intelligence se découple de la conscience
  3.  Les algorithmes non conscients (mais forts intelligents) nous connaîtrons bientôt mieux que nous-mêmes

Ces 3 processus soulèvent 3 questions cruciales donc j'espère qu'elles vont se représenter dans ton esprit :

  • Les organismes ne sont-ils réellement que des algorithmes et la vie se réduit-elle au traitement des données ?
  • De l'intelligence ou de la conscience laquelle est la plus précieuse ?
  • Que deviendra-t-il de la société, de la politique et de la vie quotidienne lorsque des algorithmes non conscients, mais hautement intelligents, nous connaîtrons mieux que nous nous connaissons ?
Comments are closed.
%d blogueurs aiment cette page :