Le 5 mars dernier j'avais écris mes routines matinale. Le 5 mars c'était aussi le 65eme jour de l'année alors je m'étais lancé un défi : 300 jours pour courir 1000 km en cumulés.

Plusieurs contraintes

La plus grande contrainte a été physique. J'avais des douleurs au genou. En effet, au bout de 4 mois de course matinale, cumulant environ 16 km par semaine ça faisait un peu trop. D'autant plus que je ne suis pas un professionnel. Il suffit que ma position de course ne soit pas optimale pour que je me fasse mal durablement. Alors j'ai commencé à ralentir les sorties.

Deuxième contrainte, n'est pas des moindres car il s'agit de la famille. Je m'occupe de ma petite tous les matins et elle s'est levée plus tôt en été. Certainement les rayons du soleil y sont pour quelque chose. Le jour se lève plus tôt précipitant le réveil contrairement au noir total que confère la saison hivernale. Par conséquent j'ai dû réduire la durée de ma routine matinale. Autre fait, en septembre, les jours raccourcissent, mais elle avait gardé le rythme de se lever tôt... Et puis elle se réveille la nuit, parfois je me lève trois ou quatre fois. Heureusement que ce n'est pas systématique, mais il suffit d'avoir une nuit agitée pour gratter des précieuses minutes le matin au lieu de se lever pour faire sa routine.

Pour conclure, j'aurais dû me lever une heure plus tôt encore. C'est-à-dire vers les 4h30 tous les matins pour continuer mon objectif. Mais les journées seraient devenues beaucoup trop longues sans possibilité de faire une sieste. Et puis si je me lève à 4h30 cela signifie que je me coucherais encore plus tôt vers les 21h30. Et le soir, le temps est consacré pour le couple, se coucher si tôt n'est bénéfique pour personne.

Des opportunités

En y repensant, je me suis demandé qu'est-ce que j'ai fait à hauteur de 1000. En 300 jours ai-je bu 1000 cafés ? Ai-je mangé 1000 pépito chocolat noir ? Non plus. J'aurais dû me fixer un objectif de lire 1000 pages, car je l'aurai explosé !

J'ai lu depuis début mars jusqu'à ce jour (28 décembre) :

En regardant la liste je m'aperçois que mon historique de lecture en dit long sur mes préoccupations personnelles. Si les liseuses seraient capables de lire ce que tu lis, alors elles en sauraient beaucoup plus sur toi !

Lorsque l'on avance, on se heurte à des obstacles. Ces obstacles sont toujours différents, et demande un lot de concentration, de réflexion sur les mesures à prendre pour continuer à progresser. Je n'ai pas réussi à faire mes 1000 kilomètres et pourtant c'était un objectif audacieux et dans mes cordes. Je ne le considère pas comme une "défaite" mais plutôt comme un tremplin qui m'a donné le temps et l'envie de lire toujours plus. Car là quand je regarde ma pile de livre en attente de lecture...

D'ailleurs si tu veux un article sur une de mes lectures, ou si tu as des lectures à me proposer n'hésite pas à m'en faire part sur les réseaux sociaux.

 


ludolouis

Entrepreneur, blogger, marketer, écrivain, les anglos-saxons disent que je suis un « slasher ». Je suis aussi un geek compulsif qui se soigne grâce à sa dose de Twitter et Youtube matin et soir.