4 accords toltèques avec les enfants

4 accords toltèques avec les enfants 1

J’ai lu ce livre il y a près de 8 ans maintenant. Cela a été un choc, je n’ai pas eu trop de mal à appliquer les 4 accords car j’ai vu des avantages immédiatement. Je m’efforce chaque jour à gérer ma vie et mes émotions. en fonction ces “mantra”.

Dans l’éducation de ma fille, je suis en adéquation avec les 4 accords toltèques et je vais expliquer pourquoi.

Quels sont ces 4 accords toltèques ?

1. Que ta parole soit impeccable

Impeccable pour deux choses. La première, c’est qu’il est interdit de mentir. En fait, toute déformation de la réalité est prohibée. Pour tenir compte de cet accord il ne sert à rien d’enjoliver, d’enrober la réalité pour se faire passer pour quelqu’un de “mieux”, “meilleur”, ou “à qui lui arrive des choses extraordinaires”. Donc cela vaut pour toute exagération et tout mensonge éhonté.

Deuxième pan de cette affirmation, c’est le rapport avec soi-même. Que ma parole soit impeccable signifie que nous devons nous parler avec des termes correctes, respectueux. Pour le bien être intérieur on évitera au maximum la vulgarité et les insultes. Cela a pour but une meilleure valorisation de soi et aussi un meilleur langage envers les autres.

Pour ma fille, je m’évertue de ne pas dire de gros mots. J’essaie de l’encourager le plus possible et d’avoir des tournures de phrase les plus positives possible.

check-dad-kid-4-accords-toltèques
641-08311729 © Masterfile Royalty-Free Model Release: Yes Property Release: Yes Father and daughter giving high five

2. N’en fais pas une affaire personnelle

Lorsque j’entends une critique, on ne me critique pas “moi” personnellement mais l’action que j’ai faite. C’est un détail qui a une grande importance car les personnes qui ne supportent pas la critique ont d’énorme difficulté pour communiquer. Lorsque je “gronde” ma fille, je tiens bien compte que l’action qui a été faite n’est pas correcte. C’est l’une des raisons pour laquelle nous ne l’avons pas grondé avant son au moins son 20e mois. En effet, les actions faites par un bébé avant cet âge n’ont unique but de comprendre les causes à effet. Il n’y a pas d’intention de nuire, d’embêter, ou tout autre “caprice” que les parents peuvent croire.

Madame caprice - 4 accords toltèques
Madame Caprice

Caprice est un mot souvent utilisé à tord, un enfant n’a pas d’intention de nuire, ne mens pas avant qu’il est maîtrisé tous les rouages de notre langage. Si tu as des doutes sur les caprices je te laisse lire cette étude. Elle résume très bien, comment les adultes interprètent très mal les attentions des enfants et infligent des sanctions très lourdes à ces “caprices”.

Je garde alors cet accord, au fond de moi et je veille à le faire sortir, à expliquer l’action qui a été faite n’a pas été correcte et non remettre en cause sa personnalité. Rabaisser, crier sur un enfant a des répercussions profondes sur la confiance en soi.

3. Ne fais pas de supposition

Formidable invention de l’Homme, sa capacité à imaginer. D’un point de vu créativité, c’est un formidable outil. Cependant, dans le rapport au autre s’est plus compliqué. D’une part, on imagine toujours le pire, ce qui provoque le surréagissement.

How To Stop Rumination and Overthinking Being Your Downfall
by Adam Eason
How To Stop Rumination and Overthinking Being Your Downfall
by Adam Eason

Imaginer le pire scénario n’est jamais le reflet de la réalité

Par exemple, l’enfant tombe, on entend BOOM ! C’est sûr on s’imagine qu’il a le crâne ouvert sur 2 centimètres, ça pisse le sang. Alors on court dans le salon, l’enfant est au sol. En réalité, en une fraction de seconde on est capable si le diagnostic vital est prononcé ou pas. Et si on crie l’enfant va avoir peur que l’adulte à peur et il va pleurer et avoir très mal.

Je suis toujours dans une démarche de compréhension. Un câlin pour la rassurer, alors essai de m’expliquer ce qui s’est passé. Tu as marché sur la balle et tu es tombée, ahhhhhh c’est pour ça ! Et quand tu es tombée on a entendu BOOM. Aaaaahh c’est pour ça. Dans cette attitude, l’enfant se calme très vite.

Supposer permet de trouver rarement du premier coup la réelle explication

D’autre part, nous faisons des suppositions lorsque nous essayons de trouver une cause aux agissements des autres. On entend notre voix intérieure qui dit : “Cette personne met beaucoup de temps pour payer à la caisse, je suis sûr qu’elle le fait exprès !”

Au bureau, Jean-Pierre n’a pas remis de papier dans l’imprimante. “S’il a fait ça c’est certainement parce qu’il a mal pris ce que j’avais fait la semaine dernière”.

Ce genre de pensées provoquent une colère ciblée. Cette colère repose sur des suppositions où nous manquons (trop) d’informations pour avoir un avis tranché et clair sur la situation. Souffle, prend du recul, tout va bien, ton enfant et les gens qui t’entourent ne font pas partie d’une conspiration mondiale.

4. Fais toujours de votre mieux

Le dernier accord est pour moi le ciment qui les lie tous. Toujours faire de son mieux symbolise tellement d’aspects. Le premier qui me vient à l’esprit, c’est le respect que l’on a à soi-même. Je veux faire de mon mieux alors je commence par avoir une parole impeccable envers moi et mon entourage, ensuite je n’en fais pas une affaire personnelle, enfin je ne présuppose pas. Si j’ai des doutes et des questions, je les pose à l’intéressé. Je fais face plutôt que de me cacher derrière mes a priori.

“Faire de son mieux”, c’est très précis. Cela signifie que, si j’en fais trop, alors il y a un déséquilibre et ça m’usera. Ce n’est pas la bonne voie. Si je n’en fait pas assez, je vais vivre avec des remords. Et donc, je serai rongé pendant un certain temps.

Alors qu’est-ce que tu attends, trouve le livre ici ! 🙂