Une vie sans fin

Une vie sans fin

Beigbeder décrit la parentalité après un passé où il a mené une vie irresponsable

Étonnement ayant aussi une petite fille, ce livre colle un peu à ma vie. Evidemment le personnage est fictif et immodéré. Pour rappelle, même s'il parle à la première personne, le personnage est animateur d'un show sur une chaîne YouTube. Le concept est simple, les invités et lui-même prennent un cacheton inconnu. Tous sous drogue aux effets surprenants, ils essaient tant bien que mal de faire l'émission (speed, comportement effréné, bave et déboire). Cela me rappelle cette vidéo où un couple essaie de monter un meuble IKEA sous LSD.

Au détour d'une conversation, j'ai dit que je n'avais pas le permis. D'un côté tant mieux, car de mes 18 jusqu'à mes 26 ans je buvais pratiquement 4 jours sur 7. Le fait de ne pas avoir de permis m'a sauvé et a sauvé des vies c'est certain. Le fait d'être en couple et d'avoir un enfant responsabilise. On s'organise, on se coordonne et on apprend à faire face. Comme Stromae le dit :

"Tout le monde sait comment on fait les bébés
Mais personne sait comment on fait des papas".

Et pour apprendre, il faut deux choses : du temps (donc on arrête les sorties) et de la concentration (on arrête de boire). Lorsque Beigbeder dit, ma fille est ma bouée de sauvetage, tout comme moi, maintenant je ne bois plus (ne fume plus depuis 2016) je prends soin de ce que je mange, de mon environnement et de ce que je fais pour apporter le meilleur à ma vie, ma fille.

Les papas ont tous une parfaite double vie

Une journée typique pour moi. Le matin, on déjeune ensemble, ensuite je prépare les menus de la semaine. Elle se met dans sa poussette, elle sait qu'on va faire les courses. Et puis on passe l'aspirateur ; toujours vers 10 h. Séance de lecture ou on joue à autre chose. A 11 heure, c'est déjà l'heure de faire à manger pour midi. Toujours des légumes avec un peu de féculent, sans oublier le poisson le vendredi (je ne suis pas croyant et ma fille me pousse à me comporter comme tel).

Enfin à 13h je commence ma deuxième vie, mon travail.

Je m'occupe de ma fille tous les matins et c'est vrai qu'il faut une grande dose d'abnégation. S'occuper d'un enfant est l'antonyme d'égoïsme. L'enfant ne sais pas, tu dois lui apprendre, apprendre à apprendre, et toi tu apprends à être patient, à faire passer tes besoins et envies après lui.

Sinon tu pètes les plombs à chaque minute de ta vie passé avec l'enfant. Dans le récit, sa fille a 10 ans, mais il parle également le bonheur de la naissance. S'occuper d'un enfant c'est une double vie. Ma fille est la seule fille que j'aime au même niveau que ma fiancée. Souvent dans le livre, l'auteur se retient de draguer car il est avec sa fille. Sa fille représente le double, la demi-copie plus jeune de sa femme.

Enfin, il raconte aussi qu'il est très difficile de travailler à la maison avec ses enfants. D'une part, on ne peut pas se concentrer "je reviens dans le salon c'est alors que j'ai marché sur une fraise". D'autre part, on ne peut que fondre à la vue de cette tendresse, "ses yeux [marrons] qui me font penser à ceux de sa mère".

Le selfie

Pour l'anniversaire de sa fille, il lui demande ce qu'elle souhaite le plus au monde. Elle lui répond "un selfie avec Robert Pattinson". Quelque peu choqué par sa réponse, Beigbeder nous fait un topo sur quoi repose le selfie aujourd'hui.

Quel est le rôle du selfie aujourd'hui ? Autant le selfie est personnel car il répond à un besoin de l'ego, de l'égo-système. En effet, pour dire "je suis là car tu n'y es pas" ou "je suis avec cette star car je suis presque autant important, en tout cas plus important que toi ou mon voisin".

Mais allons dans le vif du sujet, celui du titre "une vie sans fin" qui symbolise l'immortalité.

Un récit de non science-fiction

Vu notre avancée technologique, ce qui relevait autrefois de la science fiction est devenue une réalité pour le moins inquiétante. Son livre par d'un constat : il a 50 ans, il a usé les 2/3 de sa vie (espérance de vie en France est de 78 ans pour les hommes). Son entourage meurt un à un et il veut reculer l'âge de sa mort. En tant qu'enquêteur demi-journaliste, il part, avec sa fille de 10 ans et un robot nippon, dans un tour du monde pour voir, comprendre ce qu'il est possible de faire pour reculer le jour de sa mort.

pepper-fille
Une bonne illustration du livre - sa fille parle avec un robot qui a un écran sur son torse.

Étonnement dans un livre au ton parfois grossier, il donne des données précises et véridiques sur l'étendue des techniques biomédicales à ce jour. Les personnes qui pensent tuer la mort sont les transhumanismes. Les NBIC sont un ensemble de techniques qui permettent et permettront de prolonger la durée de vie des Hommes. Même s'il essaie de vulgariser au maximum, force est de constater que le (ou la) bio-génomique est une affaire d'expert.

Il nous emmène dans les hôpitaux et centres de recherche, les cellules iPS, la thérapie génique par CRISPR pour l'allongement des télomères et régénérescence des mitochondries, le séquençage de l'ADN, les cellules souches etc. Une mention spéciale à Laurent Alexandre qui est cité lors d'une discussion à New York (dans le livre).

Les cellules iPS

Beigbeder parle de "science non fiction", car les avancées technologiques dans ce domaine sont incroyables. Par exemple pour les cellules iPS, ce sont des cellules souches adultes issues de notre propre corps, auxquelles on parvient à donner des caractéristiques des cellules souches embryonnaires en injectant des gènes par l'intermédiaire de virus !  En d'autres termes, on rajeunit nos propres cellules en s'injectant un virus ! "

 

Cellule_IPS
Cellule_IPS_source-en-cliquant-sur-l'image

Comment fonctionne la vieillesse ?

La vieillesse se produit en combinant 7-8 facteurs micro-moléculaires (il y en a sûrement plus, encore en sujet d'études), les télomères, le sang, les mitochondries, l'ADN etc. Entre les lignes, l'auteur nous dit que les eugénistes ont déjà gagné la bataille. Sélectionner les gènes pour nos enfants afin de leur donner toutes les chances de survie (voire esthétique ?) sera courant dans quelques décennies. Par exemple, pouvons-nous dire que Layla Richards est la première humaine génétiquement modifiée ? En effet, cette petite fillette a eu une leucémie alors qu'elle était nourrisson. Les scientifiques ont misé le tout pour le tout et ils ont modifié l'expression génétique de ses lymphocytes T. Cette technique, qui est très controversée ; si Layla a, à son tour un bébé, elle transmettra ses gènes modifiés et naîtra la première lignée d'Homme modifié ?

Commander des organes bio-print

Oui print en anglais signifie "imprimer", il est possible aujourd'hui de pouvoir imprimer avec une imprimante 3D spécifique, des organes. Je te laisse cette image parlante d'une oreille fabriquée de toutes pièces avec du collagène et des cellules de bovins pour une transplantation humaine.

 

bioprinting-organe-artificiel
bioprinting-organe-artificiel-lien-dans-la-photo

Comment bien vivre ?

Bien vivre signifie bien vieillir. La première règle pour vivre longtemps est de bien manger. En gros le sucre, le sel, le gras et l'alcool sont à proscrire au même titre que toutes les drogues.

D'ailleurs l'alcool qui est inscrit dans notre culture et toutes les régions de France est un fléau. Fléau car une personne alcoolisée meurt toutes les minutes en France. Sans compter les décès liés aux maladies créées par la consommation d'alcool... Moi, il y a quelques années à peine, je buvais tant, sans savoir les risques que je prenais. Aujourd'hui j'ai la sagesse de la paternité et l'amour de ma fiancée pour me comporter comme une personne plus saine, plus heureuse et en meilleure santé !

Ma prochaine lecture se porte sur "La symphonie du vivant" de Joel de Rosnay. Dans ce livre, il explique l'épigénétique, l'expression de certains gènes en fonction de notre mode de vie. J'expliquerai tout ça plus en détail lorsque j'aurais terminé le livre !

Comments are closed.
%d blogueurs aiment cette page :