Qu’est-ce que ça fait d’avoir 30 ans ?

Qu’est-ce que ça fait d’avoir 30 ans ?

J’ai toujours été un fervent défenseur de fêter son anniversaire. La fête d’anniversaire est une étape, une année de plus. Mes parents ont toujours aimé fêter les anniversaires. Ma mère allait acheter le gâteau, envoyait les invitations pour mes copains d’école primaire, mon père se déguisait en clown et faisait des tours de magie. Mon anniversaire a toujours été le résumé du “bonheur intense”. J’ai toujours été heureux qu’on me le souhaite depuis tout petit. Et puis j’ai grandi et j’ai organisé moi-même mes 18 ans dans une salle des fêtes avec un DJ s’était géant pour moi ! Etant né le 22 mai, c’était aussi le signe du dernier mois d’école, le dernier mois et après la délivrance, enfin ! La vie est belle le jour de son anni !

C'est ton anniversaire, pas celui de ta mère

Et puis j’ai fêté mon “quart de siècle” aussi, 25 ans cela ne pouvait se fêter qu’en boite de nuit ! Quand on est jeune on se veut outrancier : “C’est MON anniversaire, regarde comme je suis bien entouré ! Même cette personne que je ne connais pas est là”. Ensuite j’ai fêté mes 26-27 ans avec un cercle d’ami(e)s de plus en plus petit, mais beaucoup plus solide (d’ailleurs la personne que je ne connaissais pas à mes 25 ans je ne la connais définitivement plus). Enfin les 28 ans et ma fiancée enceinte prête à accoucher à n’importe quel moment, fut le plus beau des cadeaux. Le cadeau de ma vie, la naissance de notre fille le mois d’après. C’est aussi à cette date où j’ai arrêté de fumer, de sortir et de boire beaucoup moins (et de me sentir physiquement beaucoup mieux).

Un anniversaire c'est une surprise avant tout

La fête d’anniversaire peut être une surprise que l’on s’attend et que l’on pré-organise pour être certain de la surprise ! La fête d’anniversaire peut être totalement organisée, en fonction des budgets des ami(e)s. Enfin surtout en fonction des ami(e)s pour être sûr qu’ils soient tous présents ! Et puis il y a les 30 ans. La date ultime, cette date ronde, dont la dernière avait été les 20 ans. 20 ans où l’on se sent “vieux” car c’était le début de l’âge adulte. 30 signifie l’âge de la maturité, on est toujours jeune mais avec des responsabilités de vieux.

Des responsabilités de personnes matures, adultes, dont une autre vie s’est ouverte grâce à notre fille. 30 ans fut la date où je n’ai pas fêté mon anniversaire. Je ne l’ai pas fêté car je n’ai plus besoin de signes ostentatoires démesurés d’amitiés. En effet, j’ai créé à mes 28 ans quelque chose de bien plus fort ; une famille. J’ai troqué ma longue liste d’ami(e)s pour une plus courte celle d’une famille belle et épanouie.

Nouveaux objectifs

Mes aspirations ont également changé. Avant 30 ans je voulais rayonner devant un nombre conséquent de personne dont ma richesse s’évaluait au nombre de bouteilles que l’on pouvait acheter et boire en un weekend. Ma vie se résumait à une constante gueule de bois (pire celle du dimanche tellement mal que tu ne perds un jour à rien faire), les nombreuses conquêtes pour trouver l’élue (trouvé !), de longues discussions de comptoir pour refaire le monde (mais dimanche tu es tellement mort que la motivation s’évapore aussi vite que les souvenirs de la veille) et de fontaine à étincelles autour des bouteilles. Aujourd’hui j’ai un but de longue durée (15-20 ans) celui d’être un exemple, non pas pour des ami(e)s mais pour ma fille. Qu’elle puisse trouver en moi, un homme équilibré, qui réussit et qui peut offrir un monde sécurisé où tout est possible !

Alors qu’est-ce que ça fait d’avoir 30 ans ? Eh ben ça fait que je n’ai pas besoin de fêter mon anniversaire. Je n’ai plus besoin de travailler pour sortir le weekend et être heureux qu’un instant. Cet état de bonheur que je ressentais à mes anniversaires, je le ressens chaque matin quand je vois les deux personnes que j’aime se réveiller auprès de moi.

Comments are closed.
%d blogueurs aiment cette page :