Moi misogyne ?

Moi misogyne ?

Je me pose la question légitime à mon humble avis, pourquoi l'homme doit-il toujours faire le premier pas ?

Allons bon.. je suis sortie avec plusieurs filles et je peux vous dire que lorsqu’ils leurs arrivent d’avoir des centres d’intérêts autres que leurs petites personnes, s’est souvent aux raz des pâquerettes : musiques débiles, séries débiles, « mode » et régime minceur, anecdotes à propos de tel ou telle personne... elles ont un coté terriblement égocentrique et exaspérant : par exemple, elles n’envisagent le sport uniquement comme un dispositif « brûleur de calorie », la lecture comme un moyen d’être « à la page » (comme la meuf qui est « fan » de Marc Levy et d’autres saltimbanques littéraires...)

Alors, peut être que c’est ma faute

Peut être que je ne suis attiré que par ce genre de filles mais j’ai remarqué que même les filles un peu cultivées étaient incroyablement prévisibles et très superficielles. Je connais peu de monde, je n'ai pas dix amis, j’en ai quatre, cinq mais CHACUN d’eux à côté vraiment intéressant, moi-même je m’intéresse à beaucoup de sujet. Bref, je n’arriverai pas à citer un ou deux « vrais » centre d’intérêts à toutes les filles que j’ai datés. C’est tout de même étrange.

Certains hommes se donnent du mal

Quand je pense à l’immense travail qu’on demande aux mecs d’accomplir : travail sur soi, affronter ses peurs, se construire un lifestyle, un cercle social (avec le temps que ça prend), toujours positiver, encaisser les râteaux, être au top physiquement, proposer, payer... et à ce qu’on demande aux filles : pour simplifier, pratiquement rien, juste être soignée et ne pas manger comme une truie pour rester mince ; je me rends compte de la terrible société inégalitaire dans laquelle nous vivons. Si autrefois les femmes pouvaient compenser leurs superficialité par leurs dons de soi, leur amour authentique, leur dévouement à leur famille ainsi que leurs côté pratique (savoir cuisiner, tenir un ménage, s’occuper des gosses, oui je parle à l'ancienne), force est de constater qu’aujourd’hui elles ne font plus autant d’efforts. C’est un peu triste parce qu’aucune fille n’arrive pas vraiment à me marquer, des fois même on s’étonne de ne pas se rappeler de leurs prénoms.

Suis-je trop exigeant ?

Si mes critères étaient aussi simples, vous pensez bien que je serai comblé.. puis je n’ai pas de critères. Je suis content de faire une rencontre (à priori), je n’ai pas une liste de shit-test prêtes à l’emploi ou des complications typiques des femmes, mais je suis plus souvent déçu par la superficialité des filles et leurs manque d’implication dans les relations. Leurs leitmotiv c’est s’amuser « girls just want to have fun », aller dans les pubs, soirées avec du beau monde. Je pense que c’est lié à l’idéologie libérale, la notion du jetable. Affronter les difficultés en deçà les dépassent, au moindre pépin on jette et on prend du neuf. Une fille qui veut construire quelque chose de solide, fonder une famille c’est devenu rare. Ça me rappelle d’ailleurs ces reportages ou on voit des mecs aller en Asie pour trouver des épouses, c’est assez symptomatique je trouve.
Encore une fois, peut être que c’est moi qui ne tombe que sur des filles de la sorte. Dans ce cas pourquoi serai-je déçu à chaque fois ? Je m’exprime de mon propre point de vue, forcément subjectif. Je ne peux pas m’exprimer au nom de tout les mecs. Peut être que toi tu as trouvé une perle et que tu es heureux et c’est tant mieux. Moi suis-je misogyne ?

Comments are closed.
%d blogueurs aiment cette page :