Skip to content

Catégorie : Écritures et réflexions

Cette rubrique concerne différents thèmes sur mes expériences. Cela porte sur mes réflexions sur la société, sur l’écriture de mon livre et aussi mes expériences. Dans mes expérimentations je parle de mes lectures, des visites et des programmes que j’entreprends (méditation, miracle morning, sport, nutrition etc.)

C’est un univers un peu plus personnel.

Test produit la montre connectée Withing

Il y a un mois et demi j’ai acheté une montre connectée de la marque Withings. Je me la suis achetée à la FNAC.

J’ai choisi le modèle POP car elle est simple et urbaine. La synchronisation a été rapide et l’utilisation se fait via l’application Withing gratuite sur iOS et Android.

Double cadran, les grandes aiguilles pour l’heure (oui oui une montre connectée donne toujours l’heure même au XXIe siècle !) et la troisième petite aiguille donne une vue sur l’objectif.

Je préviens tout de suite : ce n’est pas un test complet sur un point de vue technique de la montre avec des comparaisons, pour ça tu peux aller directement sur le site “les numériques.”

Une journée dans la peau d’un écrivain

Une journée dans la peau d’un écrivain.

Le plus souvent j’écris dans les transports en commun. Mais il m’arrive aussi de consacrer des journées entières à l’écriture. En exclu, je t’invite dans mon intimité d’un jour de congé (oui je ne suis pas écrivain à plein temps j’ai un métier à côté !).
J’ai écris une sorte de planning pour apprenti écrivain, allé c’est parti !

Le monde de demain, du travail avec moins d’emploi

Le monde de demain sera moins d’emploi mais toujours avec du travail

Peu de gens font la différence entre l’emploi et le travail. Nous avons toujours autant de travail à effectuer mais de moins en moins d’emploi. Je le remarque dans l’émergence des start-up et en parlant avec les millenials. L’emploi ce n’est pas ce qui est le plus important. L’importance est de travailler.
Quand on sort de l’école, avec la tête bien pleine les entreprises sont réticentes à te donner un taf car tu n’as pas d’expérience. Alors il faut bien travailler. Aberration, sans expérience mais avec la tête bien faite il faut envoyer des centaines de CV pour tomber sur une entreprise qui veut bien te laisser ta chance… quelle perte de temps ! Dans un précédent article je parlais d’une start-up, grâce à son algorithme, elle cherche du travail en fonction de ton profil. Alors comment travailler sans emploi ?
T’as vu même le Ministère du Travail se pose la question !

ministere du travail-pose la question
ministère du travail-pose la question

Prédiction par les données : big data

La prédiction par les données : big data

J’avais parlé précédemment du monde du digital natif, le mobile est la chose la plus personnelle que nous possédons et pourtant c’est l’objet le plus perméable en ce qui concerne nos données.
Je parlais de l’ère de la prédiction, chose véritable grâce aux smartphones, prend pour exemple ceci :

Si on utilise la donnée de géolocalisation pour déterminer les habitudes. Cette data nous la croisons avec les données de accéléromètre. Ce mix de data nous permet de comprendre quel déplacement nous utilisons. La personne est en taxi, bus, vélo ou à pied. On ajoute à cela on ajout le langage contextuel. Par conséquent si tu as rendez-vous avec Olivier, la prédiction saura si c’est le Olivier de telle entreprise et non Olivier ton meilleur ami. L’assistant pourra déterminer l’adresse du rendez-vous (si elle venait à manquer). C’est en croisant toutes ces données + les données environnementales météo, trafic routier etc.

L’assistant sera capable de prédire un comportement comme évoqué ci-dessus ; un rendez-vous professionnel et que tu te déplaces en taxi pour aller voir Olivier qui travaille dans telle entreprise.

Ecris sur une page blanche

Écris sur une page blanche

J’ai écrit Amour Déraison tous les jours. La page blanche, ne reste pas longtemps blanche. Le plus souvent j’écris directement lorsqu’il m’arrivait quelque chose. Une idée, une pensé, une action qui se déroule devant moi. J’écris sur mon Blackberry (écriture bien plus intuitive que n’importe quel autre téléphone) tout le temps. Dès que l’envie se fait sentir je passe à l’action, en apposant les mots les uns à la suite des autres ; j’écris.

Une envie

Pour tout ceux qui essai d’écrire, il faut savoir s’écouter. Ecouter son corps plus précisément. L’envie c’est une sorte d’étincelle au fond de soi, c’est très léger, comme une petite excitation sans savoir pourquoi. Mais il suffit d’aller boire un verre ou regarder un tram passer pour que cette étincelle s’éteigne immédiatement. J’ai remarqué que les éléments (eau, terre, feu, éclair) sont des choses qui nous capte, qui n’est jamais resté des heures devant un feu de bois à regarder les flammes ? Qui n’a jamais pris le plaisir de glisser ses mains, ses doigts dans le sable brûlant à la recherche de la fraîcheur ? Qui n’a jamais été fasciné devant une cascade d’eau (pourtant c’est de l’eau qui tombe et l’eau vient des nuages donc qui tombe aussi donc rien d’extraordinaire !)

Il m’arrive d’avoir cette étincelle juste quand j’ai ma tête bien calée et reposée sur mon oreiller, je ferme les yeux, dans le silence je commence à m’en aller, mais là arrive mille idées. Si je me lève pas pour les écrire c’est sûr et certain à 2000 % que ces idées seront enfouis dans mon inconscient et impossible qu’elles ressortent le lendemain, ni autre jour de l’année. Alors maintenant je me lève et je prends cette étincelle et j’écris pour qu’elle devienne braise.

Une fois la braise maintenu, j’écris encore et encore, par l’action apporte l’action et la réflexion arrive ensuite. La majeur partie de mes écrits sont faits d’un seul jet. Parfois je vais dans tous les sens mais c’est un autre sujet que je pourrais aborder : comment canaliser sa braise, ses écrits.